PLAIE SALÉE (2022)


« Plaie Salée » est une série entre rêve et réalité. Elle est un hommage au poème « Le Paradis est très fragile » d’Elizabeth Grant. À la manière de la Beat Poetry ayant lieu aux États-Unis durant les années 1950, cette série fait s’articuler des images comme des phrases ou des rimes de formes, de textures et de couleurs, avec les teintes claires comme leitmotiv. Son but est plutôt d’évoquer que de représenter. Cette série, comme une sorte de poésie picturale, invite le spectateur à contempler à la fois l’abstrait, le figurant et le figuré. En effet, la frontière entre le monde du conscient et de l’inconscient semble s’effacer pour laisser place aux ressentis et à l’imagination du spectateur. « J’avais comme objectif de rendre la barrière entre le monde intérieur et extérieur perméable, afin de refléter à la fois des états physiques et psychiques où la réalité se confronte à l’irréel. Peut-on douter de ce que l’on ressent être la réalité ? »

En effet, la désillusion vient tâcher ce qui pouvait sembler être une ode aux grands espaces. Le manque de repères brouille les échelles ; les textures pourraient y apparaître comme des parties de corps, des peaux. La nature et les paysages personnifiés font alors de la photographie un témoin d’une vulnérabilité propre au vivant. Elle semble faire une sorte d’état des lieux d’un réel tantôt éphémèrement immaculé, tantôt abîmé ou essayant de résister. Cette nature, qui n’est pas sans limites, semble vouloir disparaître, comme une encre se ferait absorber par le blanc d’un papier buvard.

Ce Paradis dont parle le poème n’est-il pas au fond la partie la plus lumineuse de nous-même, qu’il ne faut pas perdre de vue (quitte à s’épuiser pour la défendre) ? Ou est-ce à l’opposé une illusion rêvée pour se protéger de la noirceur qui peut nous constituer ou nous entourer dans ce monde ? Ce combat pour garder ce qu’il y a de plus pur en nous et en ce qui nous entoure est exténuant : il semble impossible d’en sortir indemne. Certaines plaies salées ne se referment jamais ; elles laissent alors des cicatrices associées à des souvenirs acides.


Plaie Salée (teaser)


Using Format